Calculez vos frais d’acquisitions ou frais de notaire, comment faire?

Les frais d’acquisition appelés « frais de notaires », s’ajoutent au prix d’achat des biens immobiliers. En théorie ils sont réglés pas l’acquéreur, néanmoins ils ne reviennent ni au vendeur, ni au notaire.

En France, le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Le notaire est chargé de conseiller et de rédiger les actes. L’enregistrement de cette transaction engendre des frais et des taxes, qu’on généralise sous le terme de « frais de notaires ». Le rôle du notaire est de collecter ces frais pour le compte du Trésor Public. Il vérifie également les droits du propriétaire sur son bien.

Comment calculer ses frais de notaires ?

Aujourd’hui vous pouvez facilement calculer vos frais d’acquisitions grâce à des simulateurs en ligne. Le calcul des frais des frais de notaire prend en compte les frais ci-dessous :

  • Lest taxes versées au Trésor public
  • La rémunération du notaire
  • L’argent dépensé par le notaire pour le compte des tiers auxquels il fait appel (syndic de propriété…)

En règle général, le montant total des frais de notaire constituent environ 7% du prix de vente pour un bien ancien.

Comment réduire les frais de notaire ?

Il est possible de réduire les frais de notaire dans certains cas, particulièrement lorsqu’il est question d’achat de logements neufs. En effet, il peut s’agir de constructions nouvellement achevées et n’ayant jamais été habités, soit de logements vendus pas le promoteur-constructeur ou encore d’habitations en état d’achèvement.

De même, vous avez tout intérêt à mentionner les frais d’agence de manière claire sur le compromis de vente. Étant donné que les différentes taxes ne s’appliquent qu’au prix de vente net du bien immobilier. En tant qu’acheteur, vous pouvez donc déduire les frais d’agence de la base taxable. Pour vous donner une idée, cela correspond à une économie de plus de 1.000 euros sur un bien d’une valeur de 300.000 euros.

Si le vendeur est assujetti à la TVA, il sera en mesure de déduire les charges liées à la construction. Ainsi, les taxes et impôts à régler par l’acheteur passeront d’environ 5% à seulement 1%. En conséquence, cela entraîne la diminution totale des frais de notaire.